L’horticulture ornementale est l’une des richesses méconnues du Canada.

Trop peu de Canadiens sont conscients de l’importance de notre secteur pour l’économie canadienne ou de la façon dont nos produits améliorent nos espaces de vie.

L’ACHO-COHA s’emploie à changer cette situation. Nous nous engageons à contrer ce manque de reconnaissance en promouvant notre secteur auprès de tous les ordres de gouvernement.

Les producteurs de notre secteur exercent leur métier tous les jours et contribuent de manière importante à l’économie canadienne, mais ne font pas les manchettes; il est donc facile de les oublier et de les tenir pour acquis.

Au moment du dernier recensement fédéral (2016), notre secteur comptait 7 320 fermes au Canada, y compris des serres de floriculture et des exploitations de plein champ consacrées aux pépinières, aux arbres de Noël et au gazon en plaques. La valeur à la ferme des produits de notre secteur est supérieure à celle des raisins, des pommes, des pommes de terre, des petits fruits et des fruits tendres réunis. La floriculture en serre est une source plus importante de recettes monétaires agricoles que les légumes de serre.

Environ un quart des produits que nous cultivons au Canada est exporté à l’extérieur du pays, principalement vers le marché américain. Contrairement aux produits alimentaires, les produits du secteur de l’horticulture ornementale sont assujettis à une taxe à la consommation au moment de leur vente. Lorsque le consommateur achète du matériel de pépinière ou des plantes à repiquer, il peut payer une taxe de vente allant jusqu’à 15 %, selon la province. Notre secteur agricole est unique, car nos producteurs contribuent bien davantage aux revenus des taxes à la consommation des Trésors fédéral et provinciaux que ce qu’ils reçoivent par l’entremise des programmes et des services.

Notre secteur cultive des produits qui améliorent la vie des Canadiens. En effet, des études ont démontré que les plantes ont des effets bénéfiques sur la santé mentale et émotionnelle et qu’elles procurent de nombreux autres avantages physiques aux espaces où elles sont présentes.

Nous avons besoin d’un soutien politique pour nous assurer d’être compétitifs. Par exemple, nous devons avoir accès à une main-d’œuvre fiable pour nos fermes. Des technologies de pointe ont été mises en œuvre à grande échelle pour stimuler la productivité, mais l’horticulture ornementale exige beaucoup de travail manuel en raison du soin apporté à la culture et à la manipulation de produits délicats.

Nous comprenons les préoccupations relatives au changement climatique mondial. Les plantes vertes font partie de la solution. Les plantes absorbent le dioxyde de carbone de l’air et le stockent sous forme de carbone dans le matériel végétal vivant par la photosynthèse. L’ajout de plantes dans nos espaces de vie, à l’intérieur comme à l’extérieur, permet d’améliorer la qualité de l’air.

Nous comptons sur votre aide pour faire entendre notre message au cours de l’année à venir – l’horticulture ornementale est importante pour le Canada!

Dave Captein